Cours portugais

Apprendre le portugais

 

 

 

 

Lexique portugais

La plus grande partie du lexique portugais vient du latin. Il y a cependant des mots empruntés d'origine arabe, suite à l'occupation maure durant cinq siècles, et d'origine africaine et asiatique, adoptés durant les découvertes portugaises.

Découvrir un superbe dictionnaire français portugais et un imagier en portugais, idéal pour les enfants.

Très peu de mots tracent leur origine jusqu'aux habitants autochtones de la région (Celtibères, Lusitaniens et Gallaeci) avant l'arrivée des Romains. Quelques exemples sont : abóbora (citrouille) et bezerro (veau de moins de un an), du celtibère et cerveja (bière), du celte.

Quelques mots portugais proviennent des peuples germaniques ayant occupé la péninsule Ibérique à partir du Ve siècle. La plupart de ces mots sont liés à la guerre : espora (éperon), estaca (pieu) et guerra (guerre), du gotique spaúra, stakka et wirro, respectivement. Des traces sont aussi trouvées dans des toponymes tels que Ermesinde, Esposende et Resende où « sinde » et « sende » viennent du germanique sinths (expédition militaire) et dans le cas de Resende, le préfixe re vient du germanique reths (assemblée).

Lexique portugaisEnviron 800 mots d'origine arabe entrent dans le lexique portugais entre le IXe et XIIIe siècles. Ceux-ci sont souvent reconnaissables à l'utilisation de l'article arabe a(l)- en début de mot, et incluent beaucoup de mots communs comme aldeia (village) de الضيعة alḍai`a, alface (laitue) de الخس alkhass, armazém (entrepôt) de المخزن almakhzan et azeite (huile d'olive) de الزيت azzait. L’expression arabe Inch Allah (إن شاء الله, in chā' Allāh), transformé en oxalá, fait toujours partie du lexique portugais avec le sens originel : « si Dieu le veut », même si le Dieu auxquels les Portugais modernes font appel n'est plus Allah.

À partir du XVe siècle et de l'expansion maritime du Portugal, des mots japonais, tel katana qui donna catana (machette), et cantonais, tel chá qui donna chá (thé) furent adoptés. Ce fut aussi le cas de certains mots des langues amérindiennes comme le taino (batata pour pomme de terre), les langues tupi-guarani (naná et le tupi ibá cati, respectivement deux espèces d'ananas, donnent ananás et abacaxi) et le guarani (tucan qui donne tucano "toucan"). Plus tard, d'autres mots d'origine africaine intègrent le lexique portugais comme cafuné (caresse de la tête), caçula (benjamin) et bungular (danser comme un serpent), qui viennent du kimbundu, respectivement kifumate, kusula et kubungula.

Finalement, un flux constant de mots d'autres langues européennes vient compléter le vocabulaire. Par exemple, melena (boucle de cheveu) et fiambre (jambon) viennent de l'espagnol ; crochê, paletó, batom (rouge à lèvres) et filete du français crochet, paletot, bâton et filet ; macarrão (macaroni), piloto (pilote), carroça (charrette) et barraca (baraque) de l'italien maccherone, pilota, carrozza, baracca ; et bife (steak), futebol, revólver, estoque, folclore, de l'anglais beef, football, revolver, stock, folklore.

Pour en savoir plus sur le lexique portugais, prenez des cours en portugais.



Le Nouveau Portugais sans Peine ; Livre + CD Audio (x4)


Le portugais pour les Nuls


40 leçons pour parler portugais